TÉMOIGNAGES

           Le 29 septembre 2020

Chers Amis de Van, Le dernier bulletin des Amis de Van m’a beaucoup aidé. En effet, du point de vue purement humain ma vie est ratée. Mais… pour Dieu il n’en est pas ainsi.

Je lis le tome 2 des Colloques de Marcel Van : « Jésus : Petit Marcel, ma vie a été une vie de souffrance ; mais jamais je n’ai été triste d’avoir à souffrir. Par conséquent, ma vie doit être appelée une vie douloureuse, mais non pas une vie malheureuse (…) »

Ces propos me rassurent. Merci pour votre Espérance. Merci ! Que Marcel Van et Thérèse prient pour nous,

H.L

greenleaf.png
greenleaf.png

           23 août 2018

 

Bonjour, Je suis G., un novice brésilien rédemptoriste, j’ai 22 ans. Il y a peu de temps, j’ai rencontré l’histoire du serviteur de Dieu Marcel Van. J’étais profondément ravi et ému, je veux être rédemptoriste comme Marcel Van, il sera mon frère aîné. Au Brésil, nous n’avons pas de documents à ce sujet. Pourriez-vous m’envoyer des éléments pour que je puisse l’invoquer et le faire connaître ?

           Le 05 juillet 2020

Chère Madame, Je vous remercie d’abord pour la belle photo et les nouvelles que vous m’avez envoyées de l’ordination de mon filleul Vincent Nguyen. Je suis vraiment heureuse d’avoir pu l’accompagner jusqu’au bout de ses années d’études. Pour moi cela a été une grande grâce. J’ai eu l’impression par ce parrainage de me sentir très proche de ce jeune homme que je n’ai pourtant jamais vu. J’ai été contente de le porter dans mes prières et je souhaite de tout cœur qu’il puisse longtemps servir le Seigneur.

Je me sens très proche de votre association et j’ai été très heureuse de mieux découvrir le message de Marcel Van par les bulletins et les livres.

Je ne manquerai pas de prier pour vous et d’espérer avec vous.

Merci à vous de cette belle chance que j’ai eue d’accompagner un séminariste. Bonne continuation à vous tous. Avec mes respectueux souvenirs,

S. G

greenleaf.png

           Août 2020

Merci à vous pour ce que vous réalisez à la suite de Van. Le sourire de son âme est contagieux, tant il révèle l’amour du Christ.

Bien fraternellement. J.C

greenleaf.png

           Le 5 novembre 2019

À l’attention de madame de Blaÿ, présidente des Amis de Van Témoignage d’une grande grâce reçue de Marcel Van. Ayant par hasard trouvé un exemplaire de la publication Paris Notre-Dame à laquelle je ne suis pas abonnée, en la feuilletant, je suis tombée sur l’annonce d’une veillée de prière en l’honneur de Marcel Van, le 21 novembre 2018 à la chapelle de la Vierge de l’église Saint-Ferdinand des Ternes. Venant de Montrouge, j’ai eu du mal à trouver cette église, mais je tenais à prier en l’honneur de mon petit Marcel que je connais depuis longtemps par sa prière pour la France.

J’étais dans une période délicate de ma vie car étant légèrement handicapée et vieillissante, je me trouvais très mal dans mon logement en raison des étages sans ascenseur, et depuis un certain temps déjà, j’avais déposé des demandes dans six agences immobilières, pour un logement au rez-de-chaussée; on m’avait prévenue que ma démarche avait peu de chances d’être satisfaite, les appartements disponibles en rez-de-chaussée étant très rares et, de fait, aucune offre ne m’a jamais été faite de la part de cinq agences sinon six. Toutefois le 19 ou 20 novembre 2018, une agence m’appelle car elle a ce que je cherche mais me prévient que je dois faire vite en raison de la rareté de l’offre. Je fais donc une réservation sans savoir si l’argent suivrait et si même je serais retenue.

Au cours de la veillée du 21 novembre, madame, vous avez évoqué le fait que Marcel Van répond aux prières de demandes immobilières. A cet instant, c’est comme si tout mon être s’était illuminé et j’ai su qu’il allait m’obtenir cet appartement. Et, de fait, j’ai gardé une entière confiance en lui, le priant de longs mois et c’est ainsi qu’en mai 2019, je m’installais dans cet appartement idéal dans ma situation et où je continue de me sentir très bien.

Marcel Van est devenu «mon petit Marcel» que je remercie tous les jours pour ce grand cadeau qu’il m’a fait. Afin de le remercier un tout petit peu j’ai pris en charge spirituellement cinq séminaristes inconnus de moi mais que lui connaît. Ayant à peu près fini de meubler mon appartement fin octobre, je concrétise cette adoption spirituelle par un chèque.

Veuillez agréer, chère madame, l’assurance de mes meilleurs sentiments et mes remerciements pour votre association qui fait connaître Marcel Van.

Madame E.

greenleaf.png

           Parfois, un petit chant vaut mieux qu'un long discours pour faire la connaissance de quelqu'un !

Il y a une dizaine d'années, j'ai animé un camp musique pour la communauté Saint-Jean et parmi les chants qui nous étaient proposés, il y en avait un tout simple pour l'adoration eucharistique, dont les paroles étaient de Marcel Van. Avant ce chant, je n'avais jamais entendu parler de ce type!

Comme les paroles étaient belles (et, grâce au chant, on les retenait très facilement), j'ai voulu en savoir plus et c'est ainsi que j'ai découvert ce garçon à la vie incroyable, fan de Jésus, fan de Thérèse et...priant pour la france!

Quelques années plus tard, je suis parti un an à Fribourg à l'institut Philanthropos. Il se trouve que dans la promotion précédente, il y avait un religieux d'une communauté nouvelle, les "missionnaires de l'amour de Jésus" dont la spiritualité est celle de Marcel Van, avec, en plus, un lien spirituel avec l'eglise du Vietnam.

Fichtre... une communauté qui choisit de prier sous le regard de Van alors qu'il n'est même pas très connu (et pas encore saint!). Là aussi, ça m'a donné envie d'en savoir plus.

Il y a deux ans, avec 2 amis, nous avons monté un groupe, les Dei Amoris Cantores dont le but est d'évangéliser par le chant: nous sommes 3 compositeurs et nous avons enregistré deux albums. Parallèlement, nous proposons des concerts spirituels.

Contrairement à mes 2 collègues compositeurs, je suis incapable d'écrire les textes des chants que je compose! C'est la raison pour laquelle je cherche des prières, des paroles de saints ou des psaumes pour les mettre en musique. C'est ainsi que, comme d'autres compositeurs avant moi, j'ai eu la joie de metttre en musique des poèmes de Sainte Thérèse.

L'année dernière, au cours d'une des grandes "manifs pour tous", je discute avec un ami séminariste qui était avec moi à Fribourg: on parle de la France, on évoque Marthe Robin à qui le père Finet avait dit:" Marthe, la France est foutue" et qui lui avait répondu: "pas totalement" car au même moment, il y avait les apparitions de L'Île Bouchard. Et de fil en aiguille, on en vient à évoquer la vocation spéciale de notre pays et surtout le fait que manifester, c'est bien, mais que prier pour la France, ce serait pas mal non plus!

C'est à ce moment là que cet ami me parle de la Prière pour la France de Marcel Van qu'il récite tous les jours depuis son enfance. Et de conclure "toi qui cherches toujours des belles prières à mettre en musique, à mon avis, là, tu en as une!".

Je savais que Marcel Van était l'ami de Thérèse (ce qui me le rendait tout de suite sympathique); mais qu'un vietnamien ait composé une prière pour un pays qui n'est pas le sien...ça m'a vraiment retourné!

J'ai donc mis en musique cette prière pour la France que j'ai envoyée à mon ami de promo pour qu'il la chante avec les autres séminaristes.

Plus tard, lorsque j'ai réfléchi aux chants possibles à "mettre en boîte" pour notre deuxième album avec les DAC, je me suis dit que quelque soit l'extrême simplicité musicale de ce refrain, il permettrait peut-être à ceux qui l'écouteraient de retenir les paroles. Car comme l'a dit le Christ à Marcel Van: " dis aux français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche.".

Et si ce chant contribue à faire davantage connaître Marcel Van, comme moi je l'ai découvert grâce à un petit chant: Amen!

 

Martin, co-fondateur du groupe des DEI AMORIS CANTORES

ps: cette prière se trouve sur le CD Sauvé

www.deiamoriscantores.com

 

greenleaf.png

"Sur la route qui mène vers l'avenir, soyons fermement résolus de mettre toute notre confiance en Dieu" Marcel Van